Procès verbal de l'Assemblée Générale 2023

A.S.M TIR MONTLOUIS

Stand Marcel Bonin

Rue du Jeu

37270 Montlouis

Société N° 07.37.081

PROCES VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE DU 02 JUILLET 2023 A 10h20

 

L’an deux mil vingt-trois, le 02 Juillet à 10 Heures 20 au Stand de tir Marcel Bonin – rue du Jeu –37270 Montlouis, s’est réunie la section TIR de l’Alerte Sportive de Montlouis, connue sous le nom d’ASM TIR.

Le Président, Monsieur BERGEOT Dominique, avait convoqué tous les licenciés de l’association à se réunir afin d’effectuer le bilan de l'année écoulée:

- Le Bilan Moral

- Le Bilan Sportif

- Le Bilan Financier

- Questions Diverses

- Ont été invités:

Monsieur Laurent THIEUX, Premier Adjoint au Maire de Montlouis.

Monsieur Patrick SALOMON, absent, excusé pour raisons de santé.

Monsieur Marco ALMEIDA, Responsable des Sports de la ville de Montlouis.

 

Le Président BERGEOT débute la séance en remerciant pour leur présence à cette Assemblée Générale : Monsieur Laurent Thieux, premier Adjoint au Maire de Montlouis, Monsieur Marco Almeida, Responsable des Sports de la ville de Montlouis, et excuse Monsieur Patrick Salomon, Président du Comité Départemental de la Fédération Française de Tir, absent pour raison de santé. Aucun représentant de l'ASM n'est présent. Il remercie également tous les membres du Club de Tir présents à cette Assemblée Générale.

L'Assemblée Générale peut avoir lieu.

Le Président soumet le compte-rendu de l'Assemblée Générale de 2022 à l'ensemble de l'assistance, qui l'approuve.

L'Assemblée Générale débute par l'allocution du Président BERGEOT qui remercie les personnes présentes à cette assemblée.

Le Président revient sur cette saison qui s'est enfin déroulée normalement, après la crise sanitaire des saisons passées.

Le Club a organisé plusieurs Challenges et Concours Départementaux (Challenge Tournant 10M, Armes Anciennes, 25 et 50M, standard, vitesse, et carabine 50M).  Il félicite chaleureusement l'école de tir et ses encadrants pour les très bons résultats obtenus depuis 2 saisons.

La fin de saison arrive, et le Président tient tout particulièrement à remercier les bénévoles qui s'investissent dans la vie du Club, tant pour la maintenance et les travaux, que pour la formation des tireurs, jeunes ou moins jeunes, au sport que tous pratiquent avec plaisir dans la convivialité.

Le Président tient à souligner que la Section ASM Tir se porte bien financièrement, et se félicite l'augmentation du nombre de Licenciés, passant de 340 à 350, qui est la capacité maximum du Club.

Il souligne également l'importance des investissements réalisés cette saison avec l'installation des pièges à balles, qui sont un tournant vers l'écologie. Il précise que leur installation, qui a représenté un gros travail, a été entièrement faite par les bénévoles du Club.

Bilan Moral

La dématérialisation des licences est en vigueur depuis la dernière saison sportive. Il ne sera donc rien envoyé par courrier.

Aucun renouvellement ne pourra être accepté en l’absence d’un certificat médical pour aptitude au tir sportif, qui doit être enregistré sur EDEN. A fins d’anticipation, ITAC a été mis à jour au niveau des photos des adhérents.

La loi permet maintenant de retirer un avis préalable si le licencié présente une dangerosité sur le pas de tir. Même si l’avis a été délivré il y a deux ans, le président de l’association peut demander son retrait.

-Licences Logiciel EDEN : Espace Dématérialisé Enregistrement National

Le Président rappelle le fonctionnement du logiciel EDEN. Le site permet aux licenciés de voir leurs informations d’adhérents, d'accéder à leur licence dématérialisée, de charger leur certificat médical, d'obtenir les informations de leur club, d'obtenir des informations sur la FF Tir, leur ligue et leur club.

Pour le Club, il permet de gérer les adhérents pour les différentes entités, lister les adhérents, voir leur fiche, voir leurs demandes de changement d’information, voir leur demande d’avis préalable, voir et uploader leur certificat médical pour assister les licenciés qui n’ont pas internet, et de voir leur licence.

Licences :

L'enregistrement des Licences se fera du 1er au 30 Septembre 2023.

En cas de nouvelle pandémie il ne sera fait aucun remboursement.

Les tarifs des licences Adulte et Etudiant restent inchangés. A noter l'augmentation de 40Euros pour les jeunes, qui est due à la répercussion de l'augmentation de la part reversée à la Fédération.

Les tarifs pour cette nouvelle saison :

(Voir dans la version téléchargeable du P.V.)

-SIA: Service d'Information sur les Armes

Le Président rappelle le fonctionnement du logiciel SIA.

Le nouveau système français d’informations sur les armes (SIA) annoncé depuis plus d'un an n'est toujours pas opérationnel pour les tireurs sportifs. Peut-être Septembre, voire Janvier 2024.

-Site internet du Club:

Le Président BERGEOT rappelle également l'existence du site internet du Club:

http://perso.numericable.fr/asmontlouistir/ et le Fil Actu qui permet aux Licenciés d'être informés de l'actualité du Club et des évolutions de la législation relative au tir et aux armes.  Ce site est régulièrement tenu à jour et comporte toutes les informations dont les Licenciés peuvent avoir besoin.

-Ecole de Tir :

Le Président remercie et félicite tous les encadrants de l'Ecole de Tir qui donnent de leur temps pour former et encadrer les jeunes tireurs bénévolement:

-ADAM Sylvie, Intervenant Ecole de Tir

-ADRAST Olivier, Intervenant Ecole de Tir

-BOURGEOIS Laurence, Intervenant Ecole de Tir

-LAMBOLEZ Frédéric, Intervenant Ecole de Tir

-LASSERRE Eric, Encadrant Ecole de Tir

-ROCHE Yann, Intervenant Ecole de Tir

Il souligne l'évolution croissante du nombre de Jeunes, ce qui est très encourageant pour l'avenir, et souligne surtout les excellents résultats obtenus cette saison.

L'Ecole de Tir fonctionne pour les jeunes le samedi de 14h15 à17h45 et pour les adultes le dimanche de 10h00 à 12h00.

Le Président rappelle l'importance de l'Ecole de Tir qui permet d'inculquer le plus important dans la pratique du tir sportif… LA SECURITE.

L'Ecole de Tir permet d'apprendre les 4 règles de base:

-Une arme doit toujours être considérée comme chargée.

-Une arme ne doit jamais être orientée vers soi-même ou autrui.

-Ne jamais faire confiance aux seules sécurités mécaniques de l'arme.

-Il est interdit de toucher l'arme d'un autre tireur sans lui avoir demandé la permission.

L'Ecole de Tir permet d'apprendre aux plus jeunes à l’aide du référentiel des cibles couleurs et de développer l’esprit de compétition tout en gardant l’esprit d’équipe et le respect.

Les « Cibles Couleurs » sont une progression pédagogique permettant un apprentissage structuré comme il en existe dans d’autres disciplines.

Elle est née avec la volonté de permettre d’apprendre le Tir sportif avec méthode et progressivité. L’originalité de la méthode réside dans le fait d’avoir identifié des niveaux de pratique différents permettant de jalonner l’apprentissage d’un tireur, en définissant avec précision les contenus devant être abordés à chaque étape.

Pour chaque couleur de cible, les élèves devront découvrir, apprendre, puis maîtriser des connaissances théoriques (savoirs) et pratiques (savoir -faire), et adopter des comportements adaptés (savoir -être) avant de s’engager sur la voie du niveau supérieur. Sept étapes principales ont été définies pour faire vivre « Cibles Couleurs » : elles sont représentées par des cibles de couleurs blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron et arc-en-ciel.

Le Président passe la parole à Yann Roche qui revient sur les événements marquants de cette saison:

-Passage de Cibles Blanches et Jaunes

-Passage pour Olivier ADRAST de la formation « initiateur » et pour Yann Roche de Mac formation « animateur » de la FFTir.

-Participation à 5 challenges 10M dans le département avec 61 participations

-Participation de 2 tireurs Ecole de tir au Championnat de France Ecole de tir à Montbéliard les 27 et 28 Mai.

Les objectifs pour l’année prochaine sont:

-Renforcer l'équipe encadrante

-Stabiliser les effectifs jeunes tireurs

-Proposer les disciplines 25 et 50 mètres en séances encadrées.

Il invite également les tireurs qui le souhaitent à rejoindre l'équipe encadrante toujours en recherche de bénévoles.

-Travaux et Permanences:

Le Président remercie tous les bénévoles, membres du bureau ou simples tireurs, qui ont participé aux travaux d’entretien et d’amélioration du stand. En moyenne, les travaux représentent la présence deux fois par mois de 5 à 10 personnes pendant une journée, soit environ 600 heures de travail.

Il remercie également la vingtaine de membres du Bureau qui ont donné de leur temps pour assurer les permanences, permettant ainsi aux licenciés du club de venir s’entrainer plus de trois jours par semaine…soit plus de 30 demi-journées par mois et donc sur l'exercice plus de 1000 heures de présence.

Fonctions et Attributions pour 2023-2024:

(Voir dans la version téléchargeable du P.V.)

Bilan Sportif :

Fabrice Prieur prend la parole pour dresser le bilan de cette saison.

Le Président ainsi que Fabrice Prieur félicitent les élèves de l'Ecole de Tir, les encadrants, et tous les tireurs pour leurs très bons résultats: Le bilan général est de 32 médailles d'or, 29 médailles d'argent, 17 médailles de bronze.

Les résultats de l'école de tir ont dépassé toutes les espérances, et sont porteurs d'espoir pour une réussite dans le futur. Fabrice Prieur insiste sur le fait que c'est la première fois que des jeunes du Club vont aux Championnats de France.

Il félicite également Lionel Thoreau pour l'ensemble de ses très bons résultats, et souligne le fait qu'il est le seul tireur à tirer 4 disciplines en Championnats de France.

 (Voir dans la version téléchargeable du P.V.)

-Concours de tir amical 22 Hunter « carabine de loisir » et Match :

Fabrice Prieur fait la présentation du Concours de Tir amical 22 Hunter « carabine de loisir » et « Match » qui aura lieu le 14 Octobre 2023 de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.

Ce concours est ouvert à tous les tireurs possédant une carabine de loisir à lunette, dans un esprit amical, ludique et convivial. Toutes les informations sont disponibles sur le site du club.

Bilan Financier :

Le Trésorier Michel Reynier prend la parole.

Le principal investissement de cette saison a été l'achat de 39 pièges à balles pour un montant de 55000 Euros. L'installation a été faite par les bénévoles du club.

Puis il revient sur le problème des ordures ménagères non ramassées. A notre désagréable étonnement le ramassage des déchets n'est plus effectué par Touraine Est Vallées depuis fin octobre 2020 malgré des containers règlementaires.

Pendant des dizaines d'années le ramassage s’est effectué sans problème particulier.

A la demande de Touraine Est Vallées, suite à nos réclamations, nous avons décrit la situation du ramassage des déchets au niveau de notre stand Marcel BONIN, mais leur mauvaise volonté a prévalu. Le Club est donc contraint de se débrouiller seul pour évacuer les déchets, alors que ceux de nos voisins « illégaux » sont, eux, ramassés officiellement.

Puis il évoque le sujet du défibrillateur, attendu depuis 3 ans, et qui a enfin été installé dernièrement. A cet effet il remercie la Mairie.

Il remercie ensuite la Municipalité qui continue à rembourser les factures d'électricité. Il présente néanmoins un graphique très éloquent qui montre les fortes hausses de consommations, dues aux branchements illicites sur le compteur du Stand de Tir faits par les gens du voyage lors de leur installation sur le terrain voisin.

Il évoque ensuite le sujet sensible des Subventions.

En effet, il apparaît que certaines Sections (Basket notamment...) reçoivent des subventions très conséquentes (plus de 20000 Euros pour 160 Licenciés pour le Basket par exemple) alors qu'en nombre d'adhérents, la Section Tir est largement plus représentée et ne reçoit que 2603 Euros pour 352 Licenciés.  Il serait souhaitable que le mode de calcul soit révisé, et plus en adéquation avec le nombre de Licenciés de chaque Section, et surtout pour la Section Tir qui en plus assume l'entretien des bâtiments.

Puis il présente l'évolution du nombre de Licenciés sur les 5 dernières années.

L'effectif total du Club a encore progressé, passant à 350 aujourd'hui. On peut noter que cette augmentation est régulière depuis plusieurs années. Le nombre de Licenciées Dames est plutôt stable. Le nombre de jeunes a bien progressé. Le Club atteint là sa capacité maximale d'accueil.

(Voir dans la version téléchargeable du P.V.)

Jeux Sportifs :

Michel Reynier passe la parole à Yann Roche pour évoquer les Jeux sportifs qui se sont déroulés le 25 juin, organisés par la Mairie et le comité sportif olympique et lors desquels des jeunes Montlouisiens ont pu être initiés au tir sportif, dans une ambiance ludique et conviviale. Il déplore néanmoins un défaut dans l'organisation et la logistique avec une manutention qui aurait pu être évitée.

Exercice comptable du 1er Juillet 2022 au 30 Juin 2023 :

(Voir dans la version téléchargeable du P.V.)

Puis le trésorier présente le budget prévisionnel pour 2023-2024.

Michel Reynier prévoit pour 2023-2024 un budget de fonctionnement en équilibre. Cette année Club a ponctionné dans sa trésorerie épargnée depuis quelques années pour équiper ses stands de pièges à balles, et ainsi anticiper les futures mises aux normes qui devraient entrer en vigueur dans quelques mois et devenir obligatoires pour tous les clubs.

L'état des comptes permet d'être serein pour l'année à venir et de conserver une trésorerie saine. Nos licenciés participant de plus en plus à des compétitions régionales ou France, nous prévoyons de plus en plus de budgets de déplacements.

Questions Diverses

Un Licencié interpelle le Président et demande si des plaintes sont déposées à chaque fois que des installations illégales et des branchements sont constatés.

Le Président lui répond qu'il a déjà maintes fois porté plainte mais que cela n'a malheureusement jamais été suivi d'effets, à son grand regret. Cela s'avère être une perte de temps.

Le Président BERGEOT passe ensuite la parole à Monsieur Laurent THIEUX, Premier Adjoint au Maire de Montlouis.

Monsieur THIEUX tient tout d'abord à souligner le nombre de licenciés toujours en progression, ainsi que les très bons résultats sportifs obtenus au cours de cette saison, surtout au niveau de l'Ecole de tir, en plein essor. Il félicite donc tous les encadrants et les sportifs. Il félicite également tous les bénévoles qui s'engagent et œuvrent pour le club. Il souligne l'importance de l'investissement fait pour les pièges à balles.

Il rappelle que la Mairie rembourse depuis 2020 les factures d'électricité du Club et déplore que les plaintes concernant l'installation illégale et les branchements frauduleux des gens du voyage restent sans suite, et que cela se répercute alors sur les contribuables. Il précise qu'il a été envisagé un déplacement du compteur Edf avec Mme Gadin, mais le coût de tels travaux est très important.

Cela pourrait quand même être envisagé, ne serait-ce que pour le principe, puisque la surconsommation due aux branchements sauvages est évaluée entre 800 et 1000Euros, ce qui n'est pas négligeable.

Concernant le problème des poubelles, ce sujet est à revoir avec la Communauté de Communes Touraine-Est-Vallée qui gère le ramassage.

Le Président BERGEOT clôture donc cette Assemblée Générale et remercie encore toutes les personnes présentes.

 

Fin de séances à 11h20.

 

Le Président, BERGEOT Dominique

La Secrétaire, RAGUIDEAU Sandra

 

à télécharger ICI

Tarifs des adhésions et renouvellements 2023 / 2024

Lien de téléchargement tarif licences club 2023 2024.pdf

Vous souhaitez vous inscrire?

Le club a atteint son effectif maximum (imposé par l'Agence Régionale de santé) et nous ne sommes plus en mesure de prendre d'inscriptions pour la saison 2023 / 2024.

Nous remettrons en ligne un nouvel imprimé de préinscription sur cette page à partir du mois de mai 2024.

Avec toutes nos excuses,

Cordialement,

Le club de tir

Règlement intérieur

Etabli en conformité avec le règlement intérieur type de la F.F.TIR – 38, rue BRUNEL – 75017 PARIS
29 juin 2014
Société N° 07.37.081

SECTION TIR DE L’ASSOCIATION OMNISPORTS :
ALERTE SPORTIVE DE MONTLOUIS
RÈGLEMENT INTÉRIEUR

I - OBJET ET COMPOSITION DE LA SECTION TIR

Art. 1 - La Section "Tir" de l'association dite ALERTE SPORTIVE DE MONTLOUIS a pour but la pratique du tir sportif de loisir et de compétition dans les disciplines régies par la Fédération Française de Tir.
Sa durée est celle de l'association omnisports dont elle fait partie.
Son siège est situé au siège de l’association et il peut être transféré dans un autre lieu sur simple délibération du comité directeur de la Section Tir.

Art. 2 - Les moyens d'action de la Section Tir sont, outre ceux délégués par l'association omnisports, la tenue d'assemblées générales, la publication de bulletins, les séances d’entraînement, les conférences et cours sur le tir sportif, et en général, tous exercices et toutes initiatives propres à la formation physique et morale en vue de la pratique des disciplines de tir gérées par la Fédération Française de Tir.
La Section Tir s'interdit toute discussion ou manifestation présentant un caractère politique, syndical ou confessionnel.

Art. 3 - La Section Tir se compose de membres actifs.
Pour être membre actif de la Section Tir, il faut être membre actif de l'association omnisports, être présenté par deux membres de la Section Tir, être agréé par le comité directeur de la Section Tir et avoir payé la cotisation annuelle ainsi que le droit d'entrée.
Le taux des cotisations et le montant du droit d'entrée sont fixés annuellement par l'assemblée générale de la Section Tir en tenant compte des décisions de l'assemblée générale de l'association omnisports.

Art. 4 - La qualité de membre de la Section Tir se perd :
1/ par la démission de l'association omnisports ou de la Section Tir
2/ par la radiation prononcée pour non paiement de la cotisation
3/ Par l'exclusion de la Section Tir ou de l'association omnisports pour motif grave.

II - AFFILIATION

Art. 5 - La Section Tir de l'association omnisports est affiliée à la Fédération Française de Tir régissant les disciplines de tir sportif de loisir et de compétition qu'elle pratique et dont elle est obligatoirement membre.

Elle s'engage :
1/ à se conformer entièrement aux Statuts et Règlements de la Fédération Française de Tir ainsi qu'à ceux de la Ligue Régionale concernée et du Comité Départemental dont elle relève;
2/ à se soumettre aux sanctions disciplinaires motivées dans le cadre de la délégation de service public qui lui seraient infligées par application des dits Statuts et Règlements.

III - ADMINISTRATION ET FONCTIONNEMENT.

Art. 6 - La Section Tir est administrée, au sein de l'association omnisports, par un Comité Directeur de 20 Membres élus au scrutin secret pour une olympiade de quatre ans par l'assemblée générale de la Section Tir.
Tous les membres du comité directeur de la Section Tir doivent être titulaires de la licence sportive délivrée par la Fédération Française de Tir
Le Comité Directeur de la Section Tir est renouvelable en totalité tous les quatre ans. Les membres sortants sont rééligibles.
Les candidatures sont adressées au Président de la Section Tir quinze jours au moins avant la date de l'Assemblée Générale de la section devant procéder à l'élection.
Après l'élection ou le renouvellement partiel du Comité Directeur de la Section Tir, le Président de la Section Tir est élu par l'assemblée générale.

Art. 7 - La Section Tir fera connaître au Comité Départemental, à la Ligue, dans le mois qui suit son Assemblée Générale, la composition de son comité directeur comportant les noms, prénoms, date et lieu de naissance, nationalité, adresse, numéro de licence de chaque membre élu en précisant la fonction exercée, à charge pour la Ligue de transmettre ces renseignements à la Fédération Française de Tir.

Art. 8 - L'Assemblée Générale de la Section Tir fixe, s'il y a lieu, le taux de remboursement des frais de déplacement, de mission ou de représentation effectués par les membres du Comité Directeur de la Section Tir dans l'exercice de leur activité.

Art. 9 - L'Assemblée Générale de la Section Tir comprend tous les membres prévus à l'article 3, à jour de leur cotisation.
Ne peuvent voter que les membres de 16 ans révolus au jour de l’Assemblée Générale, à défaut leur représentant légal peut les subroger.
Tous les votants doivent être à jour de leur cotisation pour l'année sportive en cours.
L'assemblée générale est convoquée par le Président de la Section Tir. Les convocations sont faites un mois à l'avance par lettre adressée à chacun des membres de la section.
Le vote par correspondance n'est pas admis, le vote par procuration est possible. La procuration ne peut être donnée qu'à un membre remplissant les conditions fixées par l'article 3 du présent règlement. Le nombre de procurations détenues par une même personne est limité à trois pouvoirs.
L'assemblée générale de la Section Tir se réunit une fois par an au moins. Elle se réunit en outre chaque fois qu'elle est convoquée par le comité directeur ou par le tiers au moins de ses membres.
Son ordre du jour est fixé par le comité directeur, les questions des membres devant parvenir au moins une semaine avant l’assemblée pour être inscrites.
Son bureau est celui du comité directeur.
Elle délibère sur les rapports relatifs à la gestion du comité directeur et à la situation morale et financière de la section.
Elle est informée des comptes de l'exercice clos, vote le budget de l'exercice suivant, délibère sur les questions à l'ordre du jour.
Elle pourvoit au renouvellement des membres du comité directeur et à l'élection du Président de la Section dans les conditions fixées à l'article 6.  Elle se prononce, sous réserve des approbations nécessaires, sur les modifications du règlement intérieur de la Section Tir. Elle désigne ses représentants aux assemblées générales de la Ligue et du Comité Départemental de Tir.
Les personnes rétribuées par la Section Tir peuvent être admises à assister, avec voix consultative, aux séances de l'Assemblée Générale et du Comité Directeur.
De même, peuvent y assister les personnes invitées par le Président de la Section Tir, sauf désapprobation du Comité Directeur.
Le Président de l'association omnisports assiste, de droit, aux assemblées générales de la Section Tir.

L'assemblée générale de la Section Tir peut mettre fin au mandat du comité directeur de la section avant son terme normal par vote intervenant dans les conditions suivantes :
- l'assemblée générale doit avoir été convoquée à cet effet à la demande du tiers des membres,
- les deux tiers des membres de l'assemblée générale doivent être présents ou représentés,
- la révocation du comité directeur doit être votée à la majorité absolue des membres présents ou représentés

Art. 10 - Les délibérations sont prises à la majorité des voix des membres présents et éventuellement représentés à l'assemblée générale.

Art. 11 - Le Président de la Section Tir préside les assemblées générales de la section, le comité directeur et le bureau. Il ordonnance les dépenses de la section.
Il représente la section au sein de l'association omnisports.
Il reçoit délégation permanente du président de l'association omnisports pour signer toute pièce relevant des activités gérées par la Fédération française de Tir. Il est seul habilité à signer, en particulier, les avis préalables aux demandes d'autorisations de détentions d'armes à titre sportif.
Il peut déléguer certaines de ses attributions dans des conditions fixées en comité directeur
En cas de vacance du poste de président pour quelque cause que ce soit, les fonctions sont exercées provisoirement par un membre du comité directeur élu au scrutin secret. Dès sa première réunion après la vacance, et après avoir éventuellement recomplété le comité directeur, l'assemblée générale procède à l'élection d'un nouveau président pour la durée du mandat restant à courir du prédécesseur.

IV - DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES DIVERSES PROPRES À LA SECTION TIR :

Art. 12 - En raison de l’objet même de la section, un règlement de discipline sera établi par le comité directeur et proposé au vote de l’assemblée générale. En particulier, ce règlement de discipline tiendra compte de la législation en vigueur concernant les détentions d’armes et des mesures de sécurité adaptées à la pratique de l’activité.

Le règlement de discipline sera opposable aux membres de l’association au même titre que le règlement intérieur de la section.

V - MODIFICATION DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR ET DISSOLUTION

Art. 13 - Le règlement intérieur de la Section Tir ne peut être modifié que par l'assemblée générale de la section. Les propositions de modifications doivent être compatibles avec le règlement type arrêté par la Fédération française de Tir. Ces modifications sont présentées par le comité directeur ou par le dixième au moins des membres dont se compose l'assemblée générale.
Les délibérations sont prises à la majorité des voix des membres présents et éventuellement représentés à l'assemblée générale.

Art. 14 - L'assemblée générale de la section appelée à donner son avis sur la dissolution de la Section Tir doit être spécialement convoquée à cette fin par le président de l'association omnisports. La dissolution définitive sera prononcée par l'assemblée générale de l'association omnisports.

V - FORMALITÉS

Le Président ou son délégué doit effectuer devant les autorités de l'association omnisports, les formalités prévues par les statuts et règlement intérieur de l'association omnisports. Le présent Règlement Intérieur de la Section Tir de l'Alerte Sportive de Montlouis a été adopté en Assemblée Générale le 29 juin 2014.


Le Président Le (la) secrétaire

Lien de téléchargement

Règlement disciplinaire

RÈGLEMENT DE DISCIPLINE ANNEXÉ AU RÈGLEMENT INTÉRIEUR
CONFORMÉMENT À SON TITRE IV- ARTICLE 12

Art. 1 - Conformément au règlement intérieur de la Section "Tir" de l'association dite ALERTE SPORTIVE DE MONTLOUIS, la gestion des installations sportives et est assurée par le comité directeur de ladite section. Ce comité directeur prend toute décision nécessaire au bon fonctionnement et au bon ordre du stand, conformément aux textes législatifs et réglementaires propres aux établissements sportifs recevant du public et aux règlements sportifs, en particulier ceux de la Fédération Française de Tir. Ces décisions seront respectées par tous les membres de l’association et les usagers du stand.

Art. 2 - L’accès au stand est exclusivement réservé aux membres de l’A.S.M. Tir, à jour de leur cotisation et munis de leur licence fédérale F.F.T.  Cet accès est limité aux jours et horaires fixés d’une part, par arrêté municipal (a), et d’autre part par le bureau du comité directeur (b), selon les dispositions suivantes :
- a) Arrêtés municipaux n° 2015/305 et 2016/320
o Stand ouvert du lundi au samedi de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 (tout calibre dans tous les stands), le dimanche de 10h00 à 12h00 (uniquement calibre 22Lr et plomb 4,5mm sur les pas de tir n° 1, 2 et 5) sous surveillance d’un permanent.
- b) Pour l’ensemble des tireurs licenciés et sur tous les pas de tir tout calibre confondus,
le vendredi, samedi et lundi de 09h00 à 12h00 et de 14h30 à 18h00 sauf les jours fériés figurant au calendrier National où le stand restera fermé.
Les administrations conventionnées doivent respecter les jours et horaires de tir mis à leur disposition sur proposition du calendrier mensuel affiché à l’accueil du stand.

Art. 3 - L’accès en semaine est autorisé, sur dérogation accordée exclusivement par le président, à condition d’être muni d’un badge d’autorisation pouvant être présenté à toute réquisition d’un responsable du club ou des autorités. La perception de la clé d’accès donnera lieu à la signature d’un document précisant le nom, prénom, numéro de licence et date de remise. Le détenteur devra remettre cette clé à toute demande du président, sans pouvoir prétendre à un quelconque dédommagement. Art. 4 - Il est formellement interdit de pratiquer le tir en étant seul dans le stand. Un membre bénéficiant des dispositions de l’article 3 doit être accompagné d’une personne majeure pendant la durée de la présence dans les installations.

Art. 5 - En semaine, l’accès au stand peut être accordé à un groupement qui en ferait la demande, sous réserve de la présence d’un responsable, sauf dérogation. Cette autorisation sera formalisée par une convention signée par le président, après avis du bureau.

Art. 6 - Les tireurs licenciés F.F.T. extérieurs à l’association pourront être admis à l’occasion de compétitions officielles ou amicales organisées dans les installations. Ils peuvent aussi être admis sur invitation aux concours internes organisés par l’association au bénéfice de ses membres.

Art. 7 - Un tireur licencié, muni de sa licence en cours de validité, venant d’un club extérieur au département d’Indre & Loire peut être accueilli exceptionnellement, selon le tarif invité en vigueur.

Art. 8 - Un invité non licencié ne peut être admis et autorisé à tirer qu’à la condition expresse d’être accompagné en permanence de son hôte, tireur licencié membre de l’A.S.M. Cette faculté n’est autorisée qu’une fois au cours de la saison.

Art. 9 - L’accès au stand en dehors des dispositions fixées aux articles 2 à 8 est interdit, en dehors des tireurs se préparant à des compétitions, dans le cadre strict d’un entraînement dirigé.

Art. 10 - Le port du badge est obligatoire avec la licence en cours de validité. Tout tireur doit également être en possession de ses détentions d’armes et de son carnet de tir, qui seront demandés en cas de contrôle par le responsable de permanence ou par la force publique.

Art. 11 - Il sera demandé à chaque tireur une présence effective par mois, dans la mesure du possible, et au moins six présences sur la saison sportive, dont trois tirs contrôlés.
Un calendrier prévoyant les tirs contrôlés est affiché dans le stand avec le nom des personnes habilitées à réaliser ce contrôle. Un concours ou une compétition peut tenir lieu de tir contrôlé.
Chaque tir contrôlé fera l’objet d’une inscription sur le registre et d’un visa sur le carnet de tir, conformément à la législation en vigueur.
Les tireurs sollicitant la délivrance du carnet de tir obligatoire pour la l’acquisition d’une arme de catégorie B ou C devront se conformer à la réglementation, en particulier en se soumettant à un contrôle des connaissances. La délivrance du carnet de tir ne pourra avoir lieu qu’après la réception de la licence provisoire validée par la F.F.T.
Les dispositions du présent article sont révocables sans préavis selon l’évolution de la réglementation des armes.

Art. 12 - Le tir d’armes dont la détention ou l’utilisation est prohibée par la loi est interdit, en particulier les armes tirant en rafale. Sur les stands 10 m, 25 m. et 50 m (1), seules les balles plomb (y compris Wad-Cutter) sont autorisées.
L’utilisation de balles blindées ou chemisées et des cartouches “magnum” ne pourra avoir lieu que sur les stands 100 m, 50 m (2) et 25 m P.N.

Art. 13- Tous les tirs doivent être effectués en conformité avec les règles de sécurité et dans les stands et pas de tir correspondants aux armes et munitions utilisées.
- a) Armes de poing et d’épaule 4,5mm air comprimé. stand 10m n° 1
- b) Armes de poing tout calibre (balle plomb ou cuivrée). stand 25m n° 2
- c) Armes de poing à poudre noire, percussion centrale
et annulaire, tout calibre (balle dite « blindée » interdite). stand 25m n° 3
- d) Armes de poing et d’épaule, calibre 22Lr uniquement
(Armes semi-automatiques interdites). stand 50m n° 4
- e) Armes d’épaule à poudre noire et vive sans fumée,
Tirs de réglage. stand 50m n° 5
- f) Armes d’épaule à poudre noire et vive sans fumée
Tout calibre. stand 100m n° 6

 Art.14 - A l’intérieur des installations, les armes devront être transportées vides,
- culasse ouverte et sans chargeur pour les pistolets,
- barillet vide et ouvert pour les revolvers
- déculassées pour les armes longues ou munies d’un drapeau de sécurité
Lors d’un changement de poste de tir, elles sont portées à la main, avec les mêmes
mesures que précédemment.
Dans tous les cas, il est strictement interdit de manipuler une arme, même vide, quand des tireurs se trouvent à la ciblerie ou en avant du pas de tir.
S’il s’agit d’un tir en groupe, les tireurs doivent suivre les commandements du chef de tir.
Lors de la mise en joue, les armes chargées ne doivent jamais être dirigées à plus de 45° de hauteur.
Les armes seront transportées dans une housse ou une mallette, et en aucun cas sorties dans le club-house ou sur le parking.

Art. 15- Tout incident survenant au cours d’un tir en groupe sera signalé par le tireur qui, après avoir abaissé son arme sur la table de tir, maintenue canon face à la cible, lèvera le bras de
façon visible pour signaler l’incident de tir. L’arme ne pourra être manipulée qu’après vérification par le chef de tir.

Art. 16- Tout tireur devra laisser son emplacement propre à son départ. Les cartons, chiffons et autres seront disposés dans la poubelle prévue à cet effet, distincte de la poubelle recueillant les étuis vides ou autres déchets métalliques. Toute modification de la structure et de la nature des pas de tir est strictement interdite. Seuls les responsables de la section Tir y sont habilités en concertation avec le comité directeur et dans le respect des nuisances et de la sécurité.

Art. 17- Tout sociétaire est réputé avoir reçu un exemplaire de ce présent règlement de discipline, en avoir pris connaissance et s’engage contractuellement à s’y conformer. Cet engagement s’étend au respect des directives des responsables de permanence ou des
membres du comité directeur, dont la mission est notamment l’application des règles de fonctionnement et de sécurité de l’association.

Art; 18- Si un tireur, par imprudence, négligence ou insubordination, risque d’être la cause d’un accident, il appartient au responsable de permanence de le rappeler à l’ordre. En cas de récidive ou de mauvaise volonté notoire, ainsi qu’en cas de conduites perturbatrices, le responsable pourra expulser l’intéressé en ayant soin de relever son nom et son numéro de licence. Le président sera tenu informé rapidement et le comité directeur prononcera sa
décision selon les dispositions des statuts de l’association omnisports, article 11 et du règlement intérieur de la section, article 4.
Fait à Montlouis, le 3 juillet 2016
Le Président Le (la) secrétaire

Lien de téléchargement

Information importante sur le carnet de tir

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE TIR


Modifications de la réglementation sur les armes
concernant le Carnet de tir et les tirs dits de « contrôle » ainsi que les séances d’initiation


1. Tirs contrôlés
L’arrêté du 28 avril 2020 (NOR : INTA1933589A) fixe le nouveau régime de la délivrance des avis préalables par la Fédération Française de Tir. Ce nouveau régime entre dans le cadre de la création du SIA (Système Informatisé de la Gestion des Armes) qui est détaillé dans les décrets du 28 Avril 2020 et qui modifiera de façon importante les procédures de délivrance et de déclaration des armes.
Dans ces procédures, la Fédération Française de Tir sera considérée par l’Administration comme un « tiers de confiance », comme c’est déjà le cas pour le Finiada. Dans cette optique, le Carnet de tir et sa vérification par l’Administration seront purement et simplement supprimés, de même que la notion de tirs contrôlés.
Seul l’avis préalable signé par le président de l’association devra accompagner les demandes initiales pour les armes nécessitant une autorisation de détention.


L’arrêté prévoit donc deux situations :
 Pour une première demande d’autorisation d’acquisition et de détention d’armes de catégorie B : maintien de l’obligation de trois tirs espacés d’au moins deux mois au cours des douze mois précédant la demande pour obtenir un avis favorable ;

un registre de ces séances de tir contrôlées devra continuer à être tenu à cet effet par l’association sportive.
Pour un renouvellement d’autorisation de détention d’armes (et par extension pour une nouvelle demande d’acquisition) : l’attestation porte sur la pratique régulière du tir pendant toute la période de la précédente autorisation. À noter que l’absence de pratique du tir pendant douze mois consécutifs ou plus au cours de cette période fait obstacle à la délivrance de cette attestation et à l’avis favorable de la Fédération. Un tir par an, au moins, demeure donc nécessaire.
Du fait de la suppression du Carnet de tir, l’obligation de détention de ce dernier lors du transport d’armes soumises à autorisation et sa présentation à première réquisition aux forces de police ou de gendarmerie sont évidemment abrogées ; il en est de même pour la disposition imposant le dessaisissement des armes en cas de non-respect de l’obligation de pratiquer trois tirs contrôlés par an.
Entrée en vigueur : 1er juillet 2020, pour les autorisations en cours comme pour les nouveaux dossiers.
Cette mesure est destinée à faciliter la délivrance par l’armurier des armes nécessitant une autorisation de détention dans le cadre du râtelier virtuel, dont la mise en service est prévue au cours du mois de juillet 2021.
L’Administration ne prévoit aucun autre mode de preuve de l’assiduité du demandeur que la certification de l’avis préalable par le président signataire dudit avis et la certification par la ligue régionale et par la Fédération Française de Tir (ces deux opérations sont effectuées via
ITAC).
Nous conseillons aux clubs de conserver une trace du passage de leurs membres par le moyen de leur choix (cahier de présence, badge d’entrée, carnet de passage etc.), mais cela résulte de la seule décision de leur Conseil d’administration. La Fédération Française de Tir n’impose rien de plus que ce qui est prévu dans l’arrêté.


2. Séances d’initiation
La nouvelle rédaction de l’article R. 312-43-1 relatif aux séances d’initiation apporte plusieurs changements notables :
Pour un même individu, le nombre des séances d’initiation ne pourra être supérieur à deux pour une période de douze mois;
Les armes autorisées pour ces séances seront désormais :
o Les armes de poing de catégorie B à percussion centrale ;
o Toutes les armes à percussion annulaire de catégorie B et C (inchangé) ;
o Les armes longues à percussion centrale, mais seulement pour les disciplines de tir aux plateaux (armes à canons lisses).
Les armes utilisées pour ces séances ne devront plus être impérativement « détenues » par l’association sportive ou la Fédération Française de Tir, mais elles pourront désormais
être simplement « mises à disposition» par ces dernières.
Après ces informations législatives, je vous avise que notre Fédération travaille en collaboration avec le ministère des Sports afin de pouvoir rouvrir le plus rapidement possible une bonne partie
de nos installations, tout en respectant scrupuleusement toutes les nouvelles mesures sanitaires.


Bien sportivement, protégez-vous !
Le Président
Philippe Crochard
©FFTir
Cordialement,
Philippe CROCHARD
Président
FÉDÉRATION FRANÇAISE DE TIR

Lien de téléchargement

Plan d'accès

Voir ici              à télécharger ici

Législation sur les armes (sur le site de la Fédération Française de Tir)

Lexique des armes

ÂME : Intérieur du canon. Il est rayé longitudinalement selon un pas approprié pour conférer au projectile un effet de rotation afin de stabiliser et régulariser sa trajectoire.

AMORCE : Capsule amovible sertie au fond de l'étui d'une cartouche à percussion centrale contenant la matière inflammable au choc du percuteur pour mettre feu à la poudre. Dans une percussion annulaire la matière inflammable est logée au fond et au pourtour du culot de l'étui.

ANNONCE : C'est pouvoir dire où se situe l'impact sur la cible en fonction de l'analyse du tir au moment du départ du coup (position des organes de visée par rapport au visuel, qualité du lâcher,…).

ARME à REPETITION : Arme qui, après chaque coup tiré, est rechargée manuellement par introduction dans le canon d’une cartouche prélevée dans un magasin et transportée à l’aide d’un mécanisme.

ARME à UN COUP : Arme sans magasin qui est chargée avant chaque coup par introduction manuelle de la cartouche dans la chambre ou dans un logement prévu à cet effet à l’entrée du canon.

ARME AUTOMATIQUE : Toute arme qui, après chaque coup tiré, se recharge automatiquement et qui peut, par une seule pression sur la queue de détente, lâcher une rafale de plusieurs coups. Cette arme est interdite en tir sportif.

ARME SEMI-AUTOMATIQUE : Toute arme qui, après chaque coup tiré, se recharge automatiquement et qui ne peut, par une seule pression sur la queue de détente, lâcher plus d’un seul coup.

BALLE : C'est le projectile. Il est généralement en plomb. Il peut être chemisé de laiton (ou de cuivre s'il est propulsé à une vitesse initiale élevée). Son poids est le plus souvent cité en grains.
1 grain = 0,0648 gramme.
1 gramme = 15,432 grains.

BARILLET : Magasin cylindrique des revolvers qui tourne sur un axe parallèle au canon pour placer successivement les cartouches en position de percussion.

BOUCHE : Orifice du canon par lequel sortent les projectiles.

BOURRELET : Partie saillante du culot de l'étui des cartouches.

BUSC : Partie supérieure de la crosse des carabines et des poignées des revolvers ou pistolets.

BRETELLE : Accessoire utilisé en tir à la carabine dans certaines disciplines. Elle consolide efficacement le triangle arme / bras / avant-bras du tireur.

CANON ou TUBE : Partie de l'arme qui guide le projectile. Sa qualité confère à l'arme la majeure partie de sa précision.

CALE MAIN : Accessoire utilisé en tir à la carabine. Fixé sur le fût, il évite à la main du tireur de changer de position et relie la bretelle à l'arme.

CALIBRE : Les calibres européens sont définis en millimètres. Exemple : un 7,65 (mm). Les calibres anglo-saxons sont définis en pouces ou inches. Un pouce ou inch = 25,4 mm. Exemple : un calibre 22 L.R. (en réalité 0,22 inch ou 22/100 èmes d'inch) correspond à un calibre de 5,5 mm (exactement 5,58
mm), un 45 à 11,43 mm, etc.

CARCASSE : Partie usinée qui supporte le canon et l'ensemble des pièces constitutives de l'arme.

CARTOUCHE : Ensemble comportant l'étui, l'amorce, la poudre et le projectile.

CHAMBRE : Alvéole du barillet des revolvers recevant la cartouche. Partie du canon du pistolet ou de la carabine où se loge la cartouche provenant du chargeur ou du magasin.

CHARGEUR : Boîtier amovible contenant les cartouches.

CHIEN : Il est apparent sur les revolvers et comprend souvent le percuteur. Il est également apparent sur certains pistolets (ex : Colt 45) ou carabines (ex : Winchester). La gâchette ayant décroché, le chien, libéré, provoque le départ du coup directement (chien à percuteur) ou en frappant sur le percuteur.

CLIQUER : Déplacer la hausse pour régler le tir. Les vis de hausse comportent des " clics ", d'où l'expression usuelle des tireurs " cliquer ". Notons qu'il faut déplacer la hausse dans le sens où on veut
déplacer le tir.

CORDON : Petit liseré séparant les zones de valeur des points.

CROSSE : Partie de l'arme, de poing ou d'épaule, qui permet sa préhension. Le tireur peut l'adapter à sa morphologie.

CULASSE : Pièce mobile de l'arme qui comporte le perc uteur et l'extracteur. Dans son mouvement arrière engendré par la poussée des gaz ou la manipulation du tireur, la culasse extrait la cartouche ou l'étui vide et réarme le chien. Dans son mouvement avant, provoqué par le ressort récupérateur ou la manipula tion du tireur, elle prélève un nouveau projectile dans le chargeur ou le magasin et l’introduit dans la chambre.

DÉTENTE (queue de) : Pièce sur laquelle l'index exerce une pression qui provoque le décrochage de la gâchette. Cette pièce est souvent et à tort appelée gâchette.

DOUBLE ACTION : Une pression sur la queue de détente arme le chien puis le libère.

EPAULÉ : Action qui consiste pour un carabinier à placer la plaque de couche de son arme contre son épaule ou son bras pour commencer sa mise en position et l’action de viser - tirer.

ETUI ou DOUILLE : Partie de la cartouche, généralement en laiton, qui reçoit l'amorce et la poudre et sur laquelle on vient sertir la balle.

EXTRACTEUR : Ergot qui accroche la gorge ou le bourrelet de l'étui et permet de l’extraire de la chambre.

FLÈCHE : Hauteur maximum atteinte par la balle sur sa trajectoire.

FÛT : Partie inférieure de la crosse en avant du pontet.

FUSIL : De chasse ou de guerre. En tir sportif aux plateaux, l'arme d'épaule est appelée fusil. En tir à la cible, l'arme d'épaule peut être appelée fusil ou carabine, en fonction de la discipline tirée.

GACHETTE : Pièce interne du mécanisme de détente qui retient le chien armé et qui décroche lors de l’action du doigt sur la queue de détente.

GROUPEMENT : La notion de groupement correspond à un nombre d'impacts situés au même endroit dans une cible.

GUIDON : C’est le deuxième élément de la visée, situé à l’extrémité du canon, au dessus de la bouche. Le plus souvent fixe, il est parfois mobile sur les armes anciennes. Dans ce cas pour obtenir le même
résultat qu'avec une hausse, il se déplace dans le sens opposé à celle-ci. Il est souvent interchangeable pour pouvoir modifier sa taille et sa forme. Il est toujours à lame pour les pistolets et revolvers de
compétition (visée ouverte), et 99 fois sur 100 en anneau pour les carabines et sous le tunnel protège - guidon (visée fermée).

HAUSSE : Des deux instruments de visée de l'arme, c'est le plus proche de l'œil. Elle est réglable en hauteur et latéralement pour permettre d'ajuster le tir.

IGNITION : Mise à feu de la poudre.

IMPACT : Trou effectué par le projectile dans la cible.

IRIS : Système se fixant sur la hausse. Il permet de régler le diamètre de l'ouverture et de positionner des écrans de couleur.

LACHER : Action du doigt sur la queue de détente qui a pour but de provoquer le départ du projectile.

LIGNE DE MIRE : Droite allant du centre de la hausse au guidon.

LIGNE DE VISÉE : Droite théorique allant de l’œil du tireur au point visé en passant par les instruments de visée.

LUNETTE : Optique grossissante ou télescope qui permet de voir ses impacts en cible. Il est important qu'elle soit lumineuse afin de bien voir sans fatiguer l'œil. Plus la surface de la lentille frontale est importante et plus la lunette est lumineuse. La luminosité est un meilleur critère de qualité que le grossissement.

LUNETTE DE VISÉE : Accessoire pouvant être monté sur une arme.
PAS DE TIR : Emplacement organisé face aux cibles comprenant l’ensemble des postes de tir.

PERCUTEUR : Pièce qui frappe l'amorce pour faire partir le coup. Presque toujours solidaire du chien sur le revolver, il est intégré à la culasse sur le pistolet et la carabine.

PISTOLET : Toute arme de poing autre qu'un revolver.

PLAQUE DE COUCHE : Partie arrière fixe ou mobile de la crosse des carabines et fusils qui se place contre l'épaule ou le bras. Réglable, elle permet au tireur par son déplacement vertical, de s'adapter aux
différentes positions debout, genou, couché, ainsi que d'offrir un placement en bonne position par rapport à la hauteur de sa cible.

POIGNÉE PISTOLET : Partie de la crosse carabine adjacente au pontet permettant la prise en main.

POINT MOYEN : Milieu d'un groupement d'impacts. On se réfère au point moyen pour régler son tir par déplacement de la hausse.

PONTET : Pièce en arceau protégeant la queue de détente d'un accrochage intempestif, d'un choc, d'un déplacement, etc.

PORTÉE : Distance maximale possible du parcours d'un projectile.

PRISE EN MAIN : Manière de prendre l'arme. La prise en main doit être reproduite de façon identique, tir après tir, pour éviter des écarts importants en cible.

RECHARGEMENT DES MUNITIONS : Action de recomposer une munition à partir des éléments de base qui la composent : étui, amorce, poudre, balle. Dans certaines disciplines le rechargement est conseillé afin d’obtenir le meilleur couple arme- munition.

REVOLVER : Arme de poing comportant un magasin cylindrique rotatif (barillet) tournant selon un axe parallèle au canon. Le barillet demeure solidaire de l'arme pour l'approvisionner en munitions. Il peut être basculant ou fixe.

REGLAGE : Déplacement de la hausse dans le sens ou l'on veut faire porter son tir. Voir cliquer.

SIMPLE ACTION : Quand le chien est armé par un procédé autre que la pression sur la queue de détente.

TRAJECTOIRE : Courbe décrite par une projectile dans son déplacement dans l'espace.

TIR PRECIS : Ensemble d'impacts très groupés situé n'importe où dans la cible.

TIR JUSTE : Ensemble de coups groupés situé au centre de la cible. Pour obtenir un tir juste, après avoir effectué un tir précis, on fait intervenir le réglage.

VISUEL : Partie centrale noire de certaines cibles.

WAD-CUTTER : Type de projectile entièrement en plomb qui découpe dans le papier ou le carton des cibles des impacts d'une netteté parfaite comme le ferait un emporte-pièce. Traduction littérale : wad-cutter = bourre coupante.

Le matériel du tireur sportif

En tir sportif, on appelle arme tout matériel assurant la propulsion d'un ou plusieurs projectiles successifs.

Ces armes se classifient essentiellement en :
- armes de poing : pistolets et revolvers,
- armes d'épaule : fusils, carabines et arbalètes.
- pour les armes plus anciennes, poudre noire à mèche, à silex et à percussion.
- pour les armes modernes, à gaz, à air comprimé ou pré-comprimé, à poudre en percussion centrale ou en percussion annulaire.

1. LE CHOIX DE L'ARME
Si vous souhaitez acquérir une arme, trois critères conditionneront votre choix :
- l’utilisation que vous comptez en faire,
- votre goût,
- vos moyens financiers.
L'ordre proposé ci -dessus sera au gré de chacun.
S'il s'agit d'une arme pour le loisir, le seul conseil à donner est d'obtenir le meilleur rapport qualité / prix avec un bon service après-vente.
S'il s'agit de pratiquer une discipline pour faire de la compétition, les armes appropriées sont très spécifiques.
Renseignez-vous auprès de votre moniteur ou des meilleurs tireurs de votre club. Ils sauront vous conseiller utilement car ils ont éprouvé plusieurs matériels avant de fixer eux-mêmes leur choix.
Vous constaterez que leurs recommandations se recoupent sur un nombre restreint de types et de
modèles d'armes. Dix personnes satisfaites d’un certain matériel ne peuvent toutes se tromper en même
temps.

2. AUTRES MATÉRIELS
Le reste du matériel de la panoplie du tireur sportif se résume essentiellement à :
- un casque anti-bruit : prenez-le de qualité, votre ouïe vous en sera reconnaissante.
- une paire de lunettes ou des montures de lunettes spécialement adaptées au tir sportif.
- une lunette grossissante ou télescope afin de voir vos impacts en cible. Il est important que ce télescope soit de bonne qualité afin de bien voir sans fatiguer l'œil.
- un petit kit de nettoyage (en général vendu avec l'arme).
Si vous souhaitez pratiquer la compétition, il vous faudra quelques autres accessoires : chronomètre, pièces détachées de l'arme, etc.
Enfin, concernant la tenue vestimentaire, sachez qu'elle est soumise aux règlements spécifiques de la discipline dans le cadre des compétitions.

La sécurité

Rappel des règles de sécurité

La sécurité nous concerne tous, tireurs, arbitres, dirigeants et spectateurs. Nous devons l’appliquer dans le respect de l’utilisation des règlements propres à chaque stand et à chaque discipline.Vous trouverez ci-après, ce qu'il convient de faire et de ne pas faire.
Cette liste n'est évidemment pas exhaustive.

1. L’ARME
Arme approvisionnée : c'est une arme qui contient des munitions.
Arme chargée : c'est une arme qui contient des munitions dans la chambre (ou le barillet).
Arme prête à tirer : c'est une arme dont toute action sur la queue de détente fait partir le coup.
Arme mise en sécurité ou désapprovisionnée :
C'est une arme dont on a :
- enlevé le chargeur, vidé le magasin, la chambre ou le barillet de ses munitions,
- ouvert le mécanisme (culasse ouverte ou barillet basculé),
- contrôlé visuellement et physiquement l'absence de munitions.

Ne jamais faire confiance aux seules sécurités mécaniques des armes. Une arme doit TOUJOURS être considérée comme chargée et à ce titre ne doit JAMAIS être dirigée vers soi-même ou autrui.

2. LE TRANSPORT DE L'ARME
Entre le domicile et le stand :
- L’arme désapprovisionnée et équipée d'un dispositif rendant son utilisation immédiate impossible doit être transportée dans une mallette.
- Les munitions sont transportées à part.
- Lorsque vous vous déplacez avec vos armes, vous devez toujours être en possession de votre licence, de votre carnet de tir et des autorisations de détention correspondantes.

3. L'ARRIVÉE AU PAS DE TIR
La mallette est apportée au pas de tir et l'arme n’est sortie qu’à ce moment là. Une arme ne doit jamais être manipulée ni fermée brutalement. Avant d'utiliser une arme, s'assurer qu'elle est en bon état de fonctionnement.
Les déplacements peuvent éventuellement être effectués avec l’arme désapprovisionnée, canon dirigé vers le haut ou vers le bas.

4. PENDANT LE TIR
- Le canon de l'arme doit être, EN TOUTES CIRCONSTANCES, dirigé vers les cibles ou la butte de tir. Avant qu'un tireur, arbitre, responsable, ne se déplace en avant du pas de tir, les armes doivent être mises en sécurité.
Pendant qu'un tireur, arbitre, responsable, est en avant du pas de tir, il est interdit :
- de toucher à son arme,
- d'approvisionner les chargeurs sans autorisation.
- Il est obligatoire de porter un système de protection auditif pendant les tirs aux armes à feu.
- Il est vivement recommandé ou obligatoire pour certaines disciplines de porter des protections oculaires pendant le tir.

5. EN CAS D’ARRêT DU TIR
Lors d'une pause de courte durée au poste de tir, le tireur doit rester maître de son arme et respecter les règles de sécurité. En cas de dysfonctionnement, de contrôle ou de réparation, l'arme doit être mise en sécurité.

6. EN FIN DE TIR
L'arme doit être mise en sécurité avant son rangement.

7. AU DOMICILE
L'arme doit être mise en sécurité. Les armes et les munitions soumises à autorisation doivent être entreposées dans un coffre-fort ou une armoire forte. Les opérations de réparation et d'entretien doivent se faire dans un local adapté.

Recherche et développement sur les armes à percussions annulaires

Pour les tireurs qui souhaitent mieux exploiter leur arme et la garder en bon état avec la meilleure précision possible.

Cliquez ICI

Pour varier vos entrainements avec humour


Tout SAVOIR sur

EDEN                    et le                       SIA


Liens divers